PRESS

 

" La doyenne Ewa Podleś s'en tient aujourd'hui aux rôles de composition : la voilà hilarante Baboulenka, plus Podleś que caricature, moins grande dame que sorcière au début, vraie figure tragique ensuite."

March 22, 2016

by Didier Van Moere